CV Conseils : Le spécialiste de la rédaction de CV et de lettre de motivation pour cadres et dirigeants
Formation et
Expérience
Quelques écrits
Témoignages
Rédaction de CV et LM
Coaching emploi
Exemples de CV et LM
Tests pour Candidats
Tests pour Entreprises
Le CV
La lettre de motivation
L'entretien de recrutement
Le marché de l'emploi
Le projet professionnel
Le plan marketing
Les tests
Le bilan analyse gratuit
Annuaire des sites emploi
Annuaire des cabinets de
recrutement
L'emploi en Suisse romande
Quelques sites et blogs RH
Les salons de recrutement
Construisez votre carrière
Offres Emploi StepStone
Tous les tests
Le bilan analyse de personnalité
La Graphologie
Imprimer

Les conseils gratuits de CV Conseils : Le Marché de l'Emploi

Le Marché de l'Emploi

CV Conseils : dessin d'un homme pressé marchant vite

- Les acteurs
- L'équilibre théorique
- Le déséquilibre réel
- Les hautes technologies
- Le marketing différienciateur
- Et vous dans tout ça ?
- Etes-vous un bon "produit" ?
- Que puis-je faire pour vous ?

Vous êtes actuellement sur le marché de l'emploi ou vous allez bientôt y entrer. Les quelques réflexions qui suivent vous seront certainement utiles et profitables.

La loi du marché ... l'offre et la demande

Le marché de l'emploi est un marché libre et ouvert comme tous les autres marchés. Il obéit à la loi ... du marché ! A vous de vous y adapter !

Cette loi peut se définir comme la recherche permanente et dynamique d'un équilibre entre une offre et une demande de travail qui se cherchent, se rencontrent et s'opèrent mutuellement. Cela se fait dans, par, et à travers la concurrence, au sein d'un contexte économique qui peut varier de la pénurie (d'après guerre, par exemple) à l'abondance (d'aujourd'hui).

Cettte abondance de biens que nous consommons aujourd'hui est le résultat de progès industriels, technologiques et d'une meilleure productivité, mais aussi de la globalisation et de vagues de délocalisations successives vers les pays à faible coût de main d'oeuvre, qui ont généré, eux aussi, une abondance croissante ... mais de chômage et de sous-emploi dans nos sociétés occidentales, et cela depuis les années 1980/1990.

Le marché de l'emploi est donc durablement déséquilibré, et le plein emploi n'est plus aujourd'hui qu'une chimère, qu'un idéal qui devient de plus en plus inaccessible et lointain, malgré les discours et les efforts des politiques qui semblent impuissants à combattre ce fléau.

retour_menu

Les acteurs

Comme sur tous les marchés, il y a des acteurs: les acheteurs et les vendeurs. En fonction de la situation, on est soi-même acheteur ou vendeur. En règle générale, sur le marché de l'emploi, les entreprises sont acheteuses. Pour faire face à leurs besoins, elles cherchent à acquérir au meilleur rapport coût/qualité les compétences et le travail des individus, salariés et non salariés, qui les leur vendent.

Vous êtes dans cette situation d'acheteur quand vous faites vos courses - votre marché justement - en cherchant les meilleurs produits de la saison au meilleurs prix.

Les vendeurs (candidats) recherchent l'inverse, c'est-à-dire vendre au mieux leur savoir-faire et leur expérience à ces acheteurs ou clients potentiels (les entreprises).

retour_menu

retour_menu

L'équilibre théorique

Dans un marché en équilibre stable - celui du plein emploi - les positions des acheteurs et des vendeurs s'équilibrent et s'équivalent. Aucune des deux n'est a priori meilleure que l'autre.

retour_menu

retour_menu

Le déséquilibre réel

Mais nous sommes dans une époque d'abondance et de chômage - d'abondance de chômage, aussi - où l'offre (des salariés) est très nettement supérieure à la demande (des entreprises).

Etre acheteur dans ces conditions est une position beaucoup plus confortable qu'être vendeur.

L'acheteur n'a bien souvent que l'embarras d'un choix pléthorique. C'est particulièrement vrai sur le marché des biens de consommation où le client roi est courtisé de toutes parts.

retour_menu

retour_menu

Les hautes technologies

Malgré les délocalisations récentes en Inde, en Asie du Sud-est ou au Maghreb, le marché de l'emploi de l'informatique et des hautes technologies est régulièrement l'exception qui confirme la règle, à chaque reprise économique ou révolution technologique. Les positions y sont inversées avec une demande des entreprises supérieure à une offre (de candidats et ingénieurs) qui n'arrive pas à suivre (Particulièrement vrai dans les SSII).

Conséquences : ce marché est périodiquement en surchauffe, les salaires y sont meilleurs qu'ailleurs, et les ingénieurs les plus recherchés accumulent sans difficulté des propositions d'embauche concurrentes (de 3 à 5 selon les périodes et les profils).

retour_menu

retour_menu

Le marketing différenciateur

En marketing classique, on distingue globalement quatre domaines d'activités stratégiques (D.A.S.) Ils correspondent à des produits :

Banalisés mais rentables => les vaches à lait (produits compétitifs à faibles marges)
Sur le marché de l'emploi : Vous êtes dans ce cas de figure, le plus général et le plus répandu, si vous occupez une fonction classique dans la production, la vente, la gestion, le secrétariat, etc ... Votre marché potentiel est très large, mais vous allez devoir jouer serré dans votre négociation salariale. N'attendez pas de miracle et défendez-vous. La concurrence est là, et elle est rude !

Banalisés et en perte de vitesse => les poids morts (produits en déclin à faibles marges)
Sur le marché de l'emploi : Vous êtes dans ce cas de figure si vous êtes peu qualifié, ouvrier sidérurgiste ou mineur, travailleur du textile ou de la chaussure, dans des activités qui s'automatisent, se délocalisent, etc ... Votre marché se réduit peu à peu à peau de chagrin, et les salaires proposés dépassent rarement le Smic. C'est dur !

Différenciés et très rentables => les stars (produits compétitifs en croissance et à grosses marges)
Sur le marché de l'emploi : Vous êtes dans ce cas de figure si vous êtes dans les NTIC, les jeux vidéo, le multimédia internet, la téléphonie mobile, la finance, les bio-technologies, le pétrôle, etc ... Votre marché se porte bien ou explose (dans le mauvais sens pour la finance ...), les opportunités sont nombreuses, la concurrence est faible ou supportable, les salaires sont confortables voire royaux.

Différenciés en voie de développement => les dilemmes (produits nouveaux potentiellement à grosses marges mais aussi à risques)
Sur le marché de l'emploi : Vous êtes dans ce cas de figure si vous vous lancez dans le commerce électronique sur Internet, l'agriculture biologique, si vous travaillez dans le secteur de l'environnement ou des énergies renouvelables, si vous êtes prestataire de nouveaux services, etc ... Votre marché n'est pas encore très évident à cerner - c'est parfois vous qui le créez - mais vous avez pris résolument le pari d'être en avance sur votre temps. La concurrence n'existe pas ou très peu, et ce sera pour vous le "jackpot" si le marché explose, ou l'échec, dans le cas contraire. Vous aimez prendre des risques et miser sur le futur !

retour_menu

retour_menu

Et vous dans tout ça ?

Vous l'aurez compris, votre réussite passe par votre capacité à vous différencier !

L'objectif d'une différenciation bien maîtrisée, c'est, bien évidemment, d'apporter les "plus" qui vont vous faire pénétrer plus facilement votre segment de marché - quel que soit son positionnement par ailleurs - et peuvent même vous en faire changer.

Si vous avez une profession fonctionnelle et généraliste, votre positionnement potentiel est large. Autant viser alors les secteurs économiques en forte croissance si vous n'êtes pas trop marqué par un secteur d'activités donné.

retour_menu

retour_menu

Etes vous un bon .... "produit" ?

Bien vendre ses compétences et son savoir-faire nécessite de savoir le faire, comme en marketing, et aussi de le faire savoir. En d'autre termes, c'est optimiser votre valeur ajoutée, apporter les "plus" qui vous sortiront du lot.

L'acte de recrutement est une opération de marketing par excellence à la seule différence près que le produit que vous vendez ... c'est vous !

retour_menu

retour_menu

Que puis-je faire pour vous ?

  • Vous aider à conforter ou acquérir cette démarche marketing et cet état d'esprit vendeur. C'est-à-dire, vous aider à prendre un peu de distance vis à vis de vous-même et vous considérer de façon très objective comme un "pur produit". Un recruteur n'a que faire de vos états d'âme ... il veut du concret, du tangible, du solide. Il faut donc lui en donner pour qu'il puisse remplir ... ses objectifs !
  • Vous aider à conforter ou acquérir cette position psychologique forte, qui fait qu'en vous vendant bien, c'est vous qui, quelque part, retournez la situation et achetez ou n'achetez pas le poste et la société qu'on vous propose.
  • Vous aider à expérimenter ainsi cette liberté de choix que vous allez conquérir, j'en suis sûr.

C'est tout le bien que je vous souhaite et la voie que je vous invite à suivre en me faisant confiance.

retour_menu

 Et beaucoup d'informations et de conseils gratuits pour votre recherche d'emploi
CV - Lettre de motivation - Entretien - Tests - Marketing emploi - Sites emploi - Salons